Solutions d’accès à distance : comparatif RDS, VDI et autres outils

Pour conclure cette série d’articles de blog sur la thématique de « l’accès à distance » voici un comparatif des solutions VDI, RDS, et de prise en main à distance. Nous vous avons résumé tout ce qu’il faut savoir sur chacune d’entre elles à l’aide de tableaux récap’. Ainsi vous pourrez plus facilement identifier la solution qui convient à vos besoins.

Solutions d’accès à distance : caractéristiques techniques

Démarrons donc ce comparatif des solutions d’accès à distance avec une liste du matériel informatique et des logiciels nécessaires pour mettre en place chacune de ces solutions d’accès à distance dans votre entreprise.

comparatif des caractéristiques techniques des solutions d'accès à distance : VDI, RDS et autres outils

VDI

Si vous souhaitez proposer une solution VDI à vos collaborateurs, il faudra prendre en compte le fait qu’il est nécessaire d’installer et configurer différents types de matériel avant de pouvoir l’utiliser. Comme par exemple, les serveurs et postes des utilisateurs. Mais il faudra aussi intervenir sur la partie logiciels (hyperviseur, connexion broker, gestion des droits utilisateurs, etc…). C’est un passage obligatoire lié au mode de fonctionnement de cette solution.

RDS

Vous l’aurez remarqué, l’infrastructure RDS a une architecture assez proche de celle de la VDI. Elle demande donc elle aussi des opérations d’installation/configuration de matériel et de logiciels pour profiter de ses avantages. Cependant le RDS et la VDI ne doivent pas être confondus, car ce sont vraiment deux types de solutions bien distinctes en terme de fonctionnement.

Outils de prise en main à distance

A contrario, pour utiliser un outil de prise en main à distance (comme par exemple « AnyDesk » ou « TeamViewer »), vous avez simplement besoin d’installer la solution sur chaque terminal auquel vous souhaitez accéder. Son mode de fonctionnement repose juste sur l’utilisation d’une connexion internet stable.

Solutions d’accès à distance : avantages / limites

Une fois le matériel passé en revue, voyons ensemble quels sont les bénéfices et les points d’attention pour chacune de ces solutions d’accès à distance.

comparatif des avantages et limites des solutions d'accès à distance : VDI, RDS et autres outils

VDI

En résumé, opter pour une solution VDI c’est :

  • permettre à vos collaborateurs d’accéder rapidement aux données de l’entreprise depuis n’importe quel endroit et n’importe quel terminal.
  • réaliser des économies sur les postes de travail des utilisateurs. Les applications et données étant stockées et exécutées depuis les serveurs il n’est pas forcément nécessaire d’avoir des machines puissantes pour les utiliser.
  • bénéficier d’une expérience identique à une utilisation d’un poste de travail de travail physique.
  • assurer la sécurisation de vos données d’entreprise en cas d’attaque, de perte ou de vol du matériel de vos collaborateurs, puisqu’elles ne sont pas stockées sur l’appareil.
  • faciliter la maintenance de votre système informatique. En effet, tous les postes fonctionnant avec la même image de l’environnement de travail virtuel, les déploiements de mises à jour, correctifs, etc… sont accélérés
  • éviter qu’un problème impactant l’un des postes de travail virtuel ne se répande et touche tous les postes de travail.

Cependant, cela implique de :

  • définir finement l’infrastructure nécessaire pour le bon fonctionnement de cette solution (anticipation des commandes et choix de matériel performant)
  • restreindre la personnalisation des postes de travail virtuel des utilisateurs (système d’exploitation spécifique, installation d’application spécifique, etc…) au risque de complexifier la maintenance de ces environnements et d’augmenter les besoins en terme de stockage

RDS

Pour ce qui est de la solution RDS, on remarque certains avantages communs avec la VDI. Comme par exemple :

  • l’accès rapide aux données d’entreprise
  • les économies réalisées sur les potes de travail utilisateurs
  • la sécurisation des données

Mais, de part son mode de fonctionnement, cette solution apporte des bénéfices supplémentaires par rapport à la VDI. Notamment au niveau :

  • des économies réalisées sur les serveurs. Car le fait que leurs ressources (CPU, RAM, etc…) soient mutualisées permet d’optimiser leur distribution pour le bon fonctionnement de l’environnement de travail. Ce qui évite ainsi une sur ou sous utilisation du matériel et permet de réduire les coûts liés à son utilisation (refroidissement, alimentation, etc…).
  • de la maintenance de votre système informatique. L’environnement RDS étant uniforme et commun à tous les utilisateurs, une seule intervention côté serveur permet (par exemple) de mettre à jour une application pour tout le monde. Les interventions du service IT sont donc simplifiées en plus d’être accélérées. De même, avec un environnement RDS il est très aisé de répartir les ressources serveurs en fonction de l’évolution des besoins de vos utilisateurs. Ce qui représente un avantage non négligeable lorsqu’il faut adapter votre système informatique à vos besoins de production.
  • de la personnalisation de l’environnement de travail des utilisateurs. Comme ces derniers accèdent à leurs propres sessions ils peuvent tout à fait organiser leurs espaces de travail selon leurs préférences.

Toutefois, vous devrez quand même :

  • anticiper l’installation de ce type d’infrastructure au sein de votre entreprise
  • veiller à choisir du matériel performant

Et il faut également garder en tête que si un problème a lieu au niveau (par exemple) des machines virtuelles de l’un des serveurs, tous les utilisateurs connectés sur ce serveur seront impactés. Ceci étant lié au mode de fonctionnement de la solution RDS.

Outils de prise en main à distance

Les outils de prise en main à distance quant à eux sont à distinguer des solutions de virtualisation de postes de travail comme la VDI ou le RDS. Car ils ne nécessitent pas d’infrastructures spécifiques pour fonctionner. Ils ne sont donc pas concernés par les sujets de :

  • personnalisation d’environnement de travail
  • cloisonnement ou non des bugs et dysfonctionnements possibles
  • maintenance

D’une certaine manière ils permettent donc de réaliser des économies, puisqu’aucun achat de matériel n’est à anticiper pour les faire fonctionner. Il suffit juste que vos utilisateurs disposent d’une connexion internet pour installer en un clin d’œil ce type d’outil et les utiliser, leur prise en main étant vraiment très simple.

Mais soyez conscients que ces solutions, n’apporteront aucune sécurité supplémentaire à vos données. Et qu’elles pourront même être bridées en termes de fonctionnalités si vous n’utilisez pas une version professionnelle.

Solutions d’accès à distance : cas d’usage

Mais comme il n’est pas forcément évident de faire un choix entre ces différentes solutions en se basant sur leurs avantages et inconvénients respectifs, voici quelques exemples de cas d’usage.

comparatif des cas d'usage des solutions d'accès à distance : VDI, RDS et autres outils

VDI

Globalement, avec la VDI vous êtes en mesure de fournir un service qui couvre la quasi totalité des besoins métier de vos collaborateurs ainsi que leur nomadisme. Vous ne pourrez juste pas :

  • prendre la main sur un PC distant pour un dépannage (dans le cadre d’un support technique, par exemple)
  • administrer vos serveurs comme vous pourriez le faire avec une solution de prise en main à distance

Tout simplement car cette solution n’a pas été conçue pour ces types d’utilisations.

RDS

Pour le RDS, le constat est presque identique à celui de la VDI. Cette solution :

  • répond aux besoins métiers les plus couramment rencontrés.
  • permet de gérer facilement la question du travail à distance

Et elle possède les mêmes limites que la VDI, pour les mêmes raisons.

La seule nuance que l’on peut émettre concerne l’utilisation du RDS pour des opérations CAO/PAO qui n’est pas recommandée. Bien qu’un environnement RDS soit techniquement capable de faire tourner des logiciels tels que AutoCad ou Photoshop, ces dernières font exploser les ressources nécessaires côté serveur et nécessitent par conséquent des investissements importants. Il est donc préférable d’utiliser à la place un poste de travail spécialement conçu pour du travail graphique.

Outils de prise en main à distance

Enfin, on remarque que les outils de prise en main à distance, ne sont absolument pas conçus pour travailler de la même manière qu’avec une solution RDS ou VDI. On les réserve plutôt pour des opérations ponctuelles. Comme par exemple

  • récupérer un fichier sur un PC distant
  • renseigner à distance une information dans un CRM
  • réaliser une session de formation en ligne
  • venir en aide à des utilisateurs en prenant la main sur leur poste
  • contrôler à distance vos serveurs et réseaux

Nous espérons que ce comparatif des différentes solutions d’accès à distance, vous aura donné assez d’éléments pour faire un choix éclairé. Et si vous vous sentez tout de même un peu perdus parmi ces termes techniques (entre nous, c’est normal), n’hésitez pas à faire appel à nos équipes. Nous sélectionnons pour vous et installons les outils qui vous permettront d’atteindre vos objectifs en quelques clics.

Vous pourriez lire aussi :