Le Bureau à Distance ou RDS : comprendre son utilité pour l’adopter

Nous prolongeons cette série d’articles sur la thématique de « l’accès à distance«  , en mettant en lumière les services de Bureau à Distance (ou RDS pour « Remote Desktop Services »). Si vous cherchez à un moyen d’encadrer la mobilité dans votre entreprise, profitez de cet article pour découvrir les atouts de cette solution.

Comment fonctionne le RDS ?

Historiquement désigné sous le terme TSE (pour Terminal Server Edition), le RDS de Microsoft fait partie des solutions de virtualisation de postes de travail. En d’autres termes, cela signifie que seul l’affichage de l’environnement de travail est poussé sur l’ordinateur de l’utilisateur. L’exécution du système d’exploitation et des applications étant quant à elle réalisée sur un serveur distant via des machines virtuelles.

Fonctionnement d’une infrastructure RDS

Dans ce type d’architecture, un hyperviseur segmente les serveurs physiques en un certain nombre de machines virtuelles (ou VM’s). Chacune d’entre elles ayant un usage bien déterminé :

  • environnement RDS
  • gestion des licences (OS, logiciels…)
  • contrôle des accès
  • stockage de fichiers/applications
  • etc…
schéma explicatif de la segmentation de serveurs en machines virtuelles qui accueillent les sessions des utilisateurs pour créer une infrastructure RDS ou bureau à distance

Les utilisateurs autorisés peuvent donc se connecter à leurs sessions depuis n’importe que endroit et n’importe quel client (PC, tablette, smartphone…). Une sorte de passerelle logicielle (connection broker) s’occupe alors d’équilibrer uniformément la charge créée, entre les serveurs. Ceci afin que leur expérience utilisateur au sein de l’environnement RDS ne soit pas dégradée (lenteurs, déconnexion intempestives, etc…)

schéma explicatif du fonctionnement d'une infrastructure RDS ou bureau à distance

Différence avec la VDI

Bien que l’on observe quelques similarités entre le fonctionnement du RDS et de la VDI (par exemple l’utilisation d’hyperviseur et machines virtuelles) ces deux solutions ne doivent pas être confondues :

  • dans le cas de la VDI : chaque utilisateur se voit attribué une VM isolée qui exécute son propre système d’exploitation et possède sa propre quantité de ressources (RAM, espace de stockage, etc…).
  • avec une solution RDS : les ressources (CPU, RAM, stockage, etc…) sont mutualisées. C’est à dire, partagées entre les différents utilisateurs qui vont se connecter au même environnement pour accéder à leurs sessions de travail.

Les avantages du RDS

Une source d’économies

Le RDS, ou service de Bureau à Distance, est une solution encore plus économique que la VDI.

D’une part, car la mutualisation des ressources des serveurs permet aux administrateurs réseau d’optimiser la puissance de calcul nécessaire au bon fonctionnement de l’environnement RDS. Afin d’éviter une sur ou sous utilisation du matériel. Et de diminuer également les coûts associés à son alimentation et son refroidissement.

D’autre part, parce que les besoins matériels des utilisateurs sont considérablement réduits. Étant donné que leurs sessions s’exécutent côté serveurs, toutes les tâches réalisées exploitent donc les ressources des serveurs et non pas celles de leurs terminaux (PC, smartphone…). Les entreprises peuvent ainsi équiper leurs collaborateurs avec des terminaux moins puissant et donc moins couteux que des postes de travail dédiés. Et ceci, sans que cela influe sur leur capacité de travail.

Une maintenance centralisée et facilitée

Le service IT profite aussi des avantages du Bureau à Distance.

Comme cet environnement est uniforme et commun à tous les utilisateurs, les tâches liées à son administration sont moins importantes. En effet, plus besoin de se déplacer sur chaque poste de travail pour dépanner quelqu’un ou vérifier l’installation d’une mise à jour. Il suffit d’intervenir au niveau des serveurs pour que tout le monde bénéficie d’une :

  • nouvelle application
  • mise à jour
  • correction de bug
  • configuration de l’OS
  • protection contre les cyberattaques
  • etc…

Ce qui rend les interventions du support plus rapides et moins coûteuses. Surtout si vos équipes sont réparties sur plusieurs sites, effectuent régulièrement des déplacements ou encore, pratiquent le télétravail.

La virtualisation des sessions utilisateurs offre également certains avantages en terme d’évolutivité et de flexibilité du système. Par exemple, dans le cas où le nombre d’utilisateurs / les besoins en ressources augmentent. Il suffit d’allouer plus de ressources aux machines virtuelles pour supporter la nouvelle charge, plutôt que de remplacer les terminaux de vos collaborateurs. Et idem dans l’autre sens : si les besoins de l’un de vos services diminuent, les ressources libérées pourront être réattribuées ailleurs.

illustration de la flexibilité de l'environnement RDS ou Bureau à Distance avec un équilibrage des charges entre des serveurs pour supporter une montée en charge

Une sécurité supplémentaire pour votre système informatique

Avec le RDS, toutes vos données sont stockées sur les serveurs. Vos fichiers sensibles sont donc protégés en cas de vol ou de perte de matériel par l’un de vos collaborateurs.

De plus, les droits d’accès utilisateurs sont aussi administrés de manière centralisée. Il est donc très facile de contrôler qui peut accéder à :

  • sa session à distance
  • certains répertoires
  • ou encore lire et modifier des fichiers

Et il est encore plus simple de révoquer ces droits si l’on observe des comportements dangereux ou suspects.

Un moyen fiable de gérer le nomadisme

Nous l’avons déjà évoqué précédemment mais l’environnement RDS de chaque utilisateur est accessible facilement via n’importe quel client. Ainsi peu importe le lieu, le moment ou le terminal utilisé, vos collaborateurs sont assurés de retrouver leurs espaces de travail et leurs données.

Les points d’attention du Bureau à Distance

Une expérience utilisateur parfois limitée

Si vous avez sous-estimé vos besoins au niveau des ressources matérielles du serveur ou si votre connexion internet n’est pas suffisante, vous risquez de subir des ralentissements lors de vos actions. Par exemple, lire des vidéos en haute définition sera difficile à cause des saccades ou du temps de chargement.

A noter également que si le RDS peut faire fonctionner les logiciels de création 2D et 3D les plus gourmands, il n’est pas forcément recommandé pour les applications graphiques lourdes telles qu’Adobe (Photoshop, Illustrator, InDesign, etc…) ou AutoCAD. Car elles utilisent beaucoup de ressources et nécessitent des investissements conséquents. Préférez alors un poste de travail spécifiquement conçu pour exécuter ce type de logiciels.

illustration d'un poste de travail dédié pour exécuter des applications Adobe ou AutoCAD dans l'environnement RDS ou Bureau à Distance

Une mutualisation des problématiques

Il faut également être conscient que ce type d’environnement basé sur la mutualisation des ressources serveurs possède les inconvénients de ses avantages. En cas de problème au niveau de la couche matériel du serveur ou des machines virtuelles, tous les utilisateurs sont impactés.

Pour conclure, opter pour le RDS, ou Bureau à Distance, c’est profiter d’une :

  • grande flexibilité pour s’adapter aux évolutions stratégiques de votre entreprise
  • maintenance centralisée et donc simplifiée, qui offre des possibilités de déploiements rapides
  • baisse des dépenses allouées aux besoins matériels

Pour que votre service RDS de Bureau à Distance soit fonctionnel, il faut prendre en compte différents paramètres techniques. Comme par exemple, la capacité de vos serveurs, votre bande passante, la gestion des licences nécessaires, etc… Tout un tas de facteurs techniques assez complexes à appréhender et que nous préconisons plutôt de nous déléguer

Car vous accompagner dans le choix d’une solution d’accès à distance (VDI, RDS, autres outils…) qui répond à vos objectifs fait partie intégrante de notre métier. Nos équipes expérimentées mettent en place des infrastructures sur-mesure pour des structures de toutes tailles, mais ayant toutes un but commun : réaliser des économies de temps et d’argent. N’hésitez donc pas à nous solliciter si vous cherchez vous aussi comment concilier budget et mobilité dans votre entreprise.

Vous pourriez lire aussi :